Sauveuse de planète, une vocation à l'épreuve de la réalité

« Quand je serai grande, je sauverai la planète. » À 6 ans, ma place dans la vie, c’était une évidence : sauveuse de planète ! Emballé, c’est pesé ! En grandissant, j’ai vite réalisé que sauver la planète à moi toute seule, c’était peut-être un petit peu trop ambitieux. Accessoirement, j’ai aussi compris que notre bonne vieille Terre n’avait pas besoin de moi. Par contre, je pouvais peut-être faire quelque chose avant que l’humanité ne compromette toutes ses chances de vivre sur une planète hospitalière[1]. Comment matérialiser ce quelque chose ? J’étais émerveillée par tout un tas de choses, mais ce qui me fascinait le plus était le fonctionnement des différents écosystèmes et plus particu

© 2020 by Morgane Urli.

  • Twitter Social Icon
  • LinkedIn Social Icon
  • photoResearch gate